Actualités du Centre bouddhiste Triratna de Paris.

Dernière mise à jour : dimanche 30 novembre 2014

Poster de la retraite en ville

Novembre 2013 : retraite en ville - flamboyer comme le soleil

Une retraite en ville est une occasion pour les membres de la Sangha d'être en retraite ensemble, sans quitter Paris, et aussi d'intensifier leur pratique dans la vie quotidienne.

Le thème en a été la metta, la bienveillance universelle. Singhamanas et Vidyaruci sont venus d'Angleterre pour conduire cette retraite, qui a été très appréciée des participants, avec des possibilités quotidiennes, matin et soir, de méditer ensemble, et des soirées particulières sur plusieurs thèmes liés à la metta.

Ce n'était pas qu'une retraite parisienne : des centres bouddhistes Triratna du monde entier ont fait en même temps une retraite sur le même thème, et un site internet dédié a permis à ceux qui sont loin de tout centre d'y participer.

La retraite a commencé avec une journée complète au Centre, et s'est achevée avec une autre journée, la journée de la Sangha. Lors de la puja qui a clos cette journée, Chantal, une participante aux activités du Centre (aussi régulière qu'elle le peut, habitant Bruxelles), a choisi de s'engager plus avant dans sa pratique au sein de la Communauté Triratna, en devenant mitra. Elle a rituellement marqué cet engagement en faisant, au cours de la puja, les trois offrandes traditionnelles aux Trois joyaux : une fleur symbolisant l'impermanence, une bougie représentant la lumière de l'éveil du Bouddha, et de l’encens, signe du parfum de la vie bien vécue, ressenti par tous autour de soi.

Vous pouvez voir ci une vidéo réalisée avant la retraite, et dans laquelle Singhamanas nous a invité à y participer.

Mai 2013 : retraite à Metta Vihara

Nous sommes allés, pour la première fois, au nouveau centre de retraite de Metta Vihara, aux Pays-Bas à deux pas de la frontière belge, pour faire une grande retraite de la Sangha. Nous étions 18, et avons pleinement profité des lieux, tant extérieurs qu'intérieurs - avec notamment une belle salle de méditation aux grandes baies vitrées, ouvertes sur un paysage plat s'étendant vers l'Escaut lointain et sur le ciel toujours changeant de la Zélande.

La retraite fut riche et harmonieuse, guidée par les membres du chapitre de Paris ; en particulier, Vassika et Jayamuni menèrent l'enseignement sur le thème inspirant de la foi.

Et la retraite s'est terminée sur l'engagement de Camille, qui est devenue mitra lors de la dernière puja, marquant son engagement dans la Communauté bouddhiste Triratna en faisant les trois offrandes traditionnelles aux Trois Joyaux : une fleur, symbole de l'impermanence, une bougie, symbole de l'Éveil du Bouddha, et de l'encens, symbole de la vie parfaitement menée qui touche le monde qui l'entoure.

Février 2013 : convention de l'Ordre bouddhiste Triratna

Membres de l'Ordre bouddhiste Triratna sous l'arbre de l'Eveil à Bodh Gaya Vassika et Ujumani sont tous deux allés en Inde, à Bodh Gaya, pour la convention bisannuelle de l'Ordre bouddhiste Triratna. Près de 600 membres de l'Ordre étaient présents, venus de tous les pays ; la moitié, cependant, étaient des membres de l'Ordre indiens.

Une occasion de rencontres multiples, au-delà des cultures, des nationalités, des milieux sociaux, et une occasion de vivre pleinement la vision extraordinaire de Sangharakshita de créer un Ordre unifié, où les hommes et les femmes reçoivent la même ordination, et qui inclut des personnes de conditions si diverses.

Bouddha au Centre Triratna de Blackburn25 novembre 2012 : trois nouveaux mitras lors de la fête de la Sangha

Lors de la puja ayant clôturé la belle fête de la Sangha animée par Mahasiddhi, Gaétan, Pierrick et Thomas, trois participants réguliers aux activités du Centre, ont choisi de s'engager plus avant dans leur pratique au sein de la Communauté Triratna, en devenant mitras. Ils ont rituellement marqué cet engagement en faisant, au cours de la puja, les trois offrandes traditionnelles aux Trois joyaux : une fleur, une bougie et de l’encens.

Un guide sur la voie bouddhique, par Sangharakshita (première partie)

26 octobre 2012 : Un guide sur la voie bouddhique

Un nouveau livre publié par le Centre ! Nous venons de recevoir les exemplaires de Un guide sur la voie bouddhique (1ère partie), de Sangharakshita, que nous avons publié. Un travail d'équipe, réjouissant pour tous ceux qui y ont participé - Ujumani pour la traduction, Manibhadri pour la mise en page et l'index, Marc pour la couverture, et d'autres personnes encore, qui ont participé d'une manière ou d'une autre (texte de la 4ème de couverture, relectures, images dans le corps du livre...). Alors à vos lunettes, pour découvrir plus avant les Trois joyaux du bouddhisme : le Bouddha, le Dharma et la Sangha.

3 septembre 2012 : Le site internet du Centre s'enrichit...

...avec une nouvelle façon de l'aborder, grâce au glossaire que nous y avons ajouté. Il sera enrichi au fil du temps : n'hésitez pas à dire à Ujumani si vous souhaitez qu'une nouvelle entrée y figure.

Et un nouveau texte, Vénérer le Dharma, et s'y fier, dans lequel Subhuti, un des plus anciens disciples de Sangharakshita, nous rend compte de l'exploration qu'il a faite avec Sangharakshita de l'approche « philosophique » du bouddhisme tel que pratiqué dans la Communauté bouddhiste Triratna.

Tournesol1er juillet 2012 : une nouvelle mitra lors de la fête du Dharma

Lors de la puja ayant clôturé la fête du Dharma, Laurence, une participante régulière aux activités du Centre, a choisi de s'engager plus avant dans sa pratique au sein de la Communauté Triratna, en devenant mitra. Elle a rituellement marqué cet engagement en faisant, au cours de la puja, les trois offrandes traditionnelles aux Trois joyaux : une fleur, une bougie et de l’encens.

Les Trois Joyaux, logo de la Communauté bouddhiste Triratna

Voyages, voyages...

Le premier semestre de 2011 aura été l’occasion de nombreux voyages. Des personnes sont parties... :

...et d'autres sont venues rendre visite au Centre :

  • En avril et en juin, Mahasiddhi est venu d’Angleterre pour rencontrer des membres de la Sangha et animer les soirées au Centre, pendant que Ujumani et Vassika étaient tous deux en retraite.
  • En mai, Rijumati, le co-fondateur du Centre bouddhiste Triratna de Barcelone, est venu parler du voyage qu’il a fait autour du monde : un pèlerinage sans but, à la recherche de lui-même. Il a montré des photos inspirantes et a présenté le récit qu’il a écrit, Pilgrimage to Anywhere ("Pèlerinage pour n'importe où"), dans lequel il livre autant l’histoire de son voyage que ses expériences intérieures.
  • En juin, Vajrapushpa a passé une semaine à Paris. Dans la communauté Triratna, les Centres bouddhistes sont tous légalement complètement indépendants. Cependant, nous souhaitons garder une certaine unité et une fidélité aux enseignements et à l'esprit Triratna. Pour cette raison nous avons un système de soutien et de surveillance potentielle par lequel chaque Centre choisit un membre de l'Ordre bien expérimenté qui joue le rôle de parrain ou de marraine. Il ou elle est là pour soutenir les personnes responsables du Centre, et aussi pour accueillir et traiter, si nécessaire, des questionnements, des difficultés et des griefs éventuels des membres de la Sangha. Cette personne offre aussi des conseils, de l'inspiration et tout simplement de l'amitié spirituelle à toutes personnes dans la situation. Vajrapushpa a accepté de jouer ce rôle pour le Centre de Paris, et vient une ou deux fois par an rencontrer la Sangha et l’équipe du Centre.
Tara verte, mosaïque de Vassika

6 avril 2012 : une nouvelle mitra lors de la puja de la pleine lune

Lors de la puja de la pleine lune d'avril, Brigitte, une participante régulière aux activités du Centre, a choisi de s'engager plus avant dans sa pratique au sein de la Communauté Triratna, en devenant mitra. Elle a rituellement marqué cet engagement en faisant, au cours de la puja, les trois offrandes traditionnelles aux Trois joyaux : une fleur symbolisant l'impermanence, une bougie représentant la lumière de l'éveil du Bouddha, et de l’encens, signe du parfum de la vie bien vécue, ressenti par tous autour de soi.

19 février 2012 : une nouvelle mitra lors de la fête du parinirvana

Vajra sur la plage de Saint-Enogat Lors de la puja ayant clôturé la fête du parinirvana, Nina, une participante régulière aux activités du Centre, a choisi de s'engager plus avant dans sa pratique au sein de la Communauté Triratna, en devenant mitra. Elle a rituellement marqué cet engagement en faisant, au cours de la puja, les trois offrandes traditionnelles aux Trois joyaux : une fleur symbolisant l'impermanence, une bougie représentant la lumière de l'éveil du Bouddha, et de l’encens, signe du parfum de la vie bien vécue, ressenti par tous autour de soi.

Le Bouddha, photo de Jayamuni2 janvier 2012 : Le Bouddha, ce héros au sourire si doux...

Un nouveau texte sur le site internet du Centre (oui, vous y êtes) : L'idéal de l'héroïsme dans le bouddhisme. A partir de l'examen de quelques idées fausses sur le bouddhisme, Sangharakshita considère dans ce texte la place des qualités héroïques dans la tradition bouddhique, et leur nécessité pour notre pratique spirituelle.

Les Trois Joyaux, logo de la Communauté bouddhiste Triratna

Triratna : une communauté internationale

La fin de l'année 2011 aura donné à nombre des participants réguliers à la vie du Centre l'occasion de goûter au caractère international de la Communauté Triratna.

  • Au mois d'octobre a eu lieu la retraite en ville internationale, dont nous avons parlé plus bas.
  • Le dernier week-end d'octobre, 6 personnes du Centre sont allées à un rassemblement de jeunes bouddhistes de Triratna, près de Birmingham, en Angleterre.
  • Au début de décembre, les trois membres de l'Ordre, Manibhadri, Ujumani et Vassika, ont participé à 4 jours de rencontre, à Vimaladhatu (Allemagne), entre membres de l'Ordre venus d'Allemagne, de Belgique, d'Estonie, des Pays-Bas, de Russie... et de France.
  • Fin décembre, 6 femmes du Centre ont participé ensemble à une retraite à Taraloka (Angleterre).

6 novembre 2011 : un nouveau mitra lors de la fête de la Sangha

Lors de la puja ayant clôturé la fête de la Sangha, Arnaud, un participant régulier aux activités du Centre, a choisi de s'engager plus avant dans sa pratique au sein de la Communauté Triratna, en devenant mitra. Il a rituellement marqué cet engagement en faisant, au cours de la puja, les trois offrandes traditionnelles aux Trois joyaux : une fleur, une bougie et de l’encens.

8 - 15 octobre 2011 : retraite en ville internationale

Une douzaine de personnes ont participé à la retraite en ville, semaine de pratique intensive sur le thème des « huit vents mondains », les huit lokadhammas, qui sont quatre paires de conditions du monde, de vents qui soufflent dans un sens ou dans l'autre autour de nous et auxquels nous avons tendance à réagir : le gain et la perte, la gloire et la diffamation, l'éloge et le blâme, et le plaisir et la douleur.
La retraite, conjointement menée par Vassika et Katarzyna, une mitra expérimentée, a aussi eu lieu simultanément dans une cinquantaine de centres Triratna du monde entier.
Pour la Sangha Triratna de Paris, elle a aussi eu un goût international avec la participation à distance de plusieurs membres de l'Ordre francophones, qui ont enregistré des mini-conférences sur leur propre pratique face aux vents mondains. Ces conférences peuvent être écoutées en suivant ce lien (il y en a d'autres en anglais here !)

Autel du Bouddha

12 octobre 2011 : une nouvelle mitra lors de la puja de la pleine lune

Lors de la puja de la pleine lune d'octobre, Patricia, une participante régulière aux activités du Centre, est devenue mitra : elle a choisi de s’engager plus avant dans sa pratique au sein de la Communauté Triratna et a marqué cet engagement en faisant, au cours de la puja, les trois offrandes traditionnelles aux Trois joyaux : une fleur symbolisant l'impermanence, une bougie représentant la lumière de l'éveil du Bouddha, et de l’encens, signe du parfum de la vie bien vécue, ressenti par tous autour de soi.

Août 2011 : un chapitre à Paris

Le rassemblement international de l'Ordre bouddhiste Triratna qui s'est tenu au mois d'août en Angleterre a été l'occasion de la formation d'un nouveau chapitre de membres de l'Ordre impliqués dans le Centre de Paris et comprenant Vassika, Jayamuni, Manibhadri et Ujumani. Un chapitre est en quelque sorte l'Ordre en miniature, ou la plus petite unité de l'Ordre.
Lors de l'ordination dans l'Ordre bouddhiste Triratna il y a 2 cérémonies. La première est l'ordination privée où le précepteur privé reconnaît l'aller en refuge effectif de la personne ordonnée et lui donne un nom bouddhiste. Cette cérémonie marque la pratique et l'engagement personnel dans la quête de l'Éveil pour le bénéfice de tous les êtres. Quelques jours plus tard une ordination publique a lieu où, au nom de l'Ordre bouddhiste Triratna, le précepteur public reconnaît cet engagement et remet une kesa à la personne ordonnée. Cette cérémonie marque l'engagement d’une pratique de la voie au sein de l'Ordre bouddhiste Triratna et avec celui-ci.
Cette part d'engagement collectif implique qu'un membre de l'Ordre est en quelque sorte « incomplet » s'il n'est pas en relation et en communication régulière avec d'autres membres de l'Ordre. Et la rencontre avec d’autres membres de l’Ordre ayant pris le même engagement donne vie à cet engagement, l'encourage et le développe.
Avec les ordinations récentes d'Ujumani, en 2011, et de Manibhadri, en 2010, il est enfin possible qu'un véritable chapitre se forme à Paris, et se rencontre régulièrement (malgré la distance géographique). Il ne fait aucun doute d’une part que ce chapitre sera un soutien très précieux pour Vassika et Ujumani, impliqués directement dans la vie du Centre, et pour Manibhadri et Jayamuni qui sont plus éloignés, et d’autre part qu'il bénéficiera grandement au développement du Centre en apportant une nouvelle vitalité et une présence de l'Ordre Triratna à Paris.

Fête du retour d'ordination de Ujumani

30 juillet 2011 : fête du retour d'Ujumani

Christian est parti... Ujumani est revenu...
Une après-midi de réjouissance pour fêter le retour d'Ujumani de sa retraite d'ordination - quatre mois à Guhyaloka, le centre, situé en Espagne, dédié aux retraites d'ordination des hommes dans l'Ordre bouddhiste Triratna. Ujumani - dont le nom signifie « joyau de droiture » - est le premier homme français à être ordonné dans l'Ordre bouddhiste Triratna tout en étant resté à Paris pendant une bonne partie de sa période de préparation. Son ordination est donc un événement significatif dans la vie de notre Sangha.